Urbanisme : le retour des villes-forêts ?

Un article de Tiradentes-géographie avait montré le projet ambitieux de (re)créer un corridor vert à Rio qui relierait des lieux emblématiques où la nature avait encore ses droits, certes parcellaires. Aujourd’hui, pour lutter contre les îlots de chaleur urbains, les villes, de manière planifiée ou à la suite d’initiative citoyenne, veulent se revêtir d’un vert manteau. A Montpellier, les édiles ont demandé à leur service technique de marquer d’un petit symbole floral les lieux des voies publiques jouxtant un habitat publique ou privé où chacun pourra planter un arbre ou des fleurs. Les jasmins et autres bougainvillées redonnent un peu de couleur et d’oxygène dans les rues des quartiers proches de la gare Saint-Roch.

Cette course à l’échalotte urbaine ne semble pourtant pas satisfaire tous les architectes et les urbanistes, au risque peut-être de heurter des pratiques qui se généralisent sur l’ensemble des pays du Nord. Un article du Monde met le doigt sur ces divergences.

https://www.lemonde.fr/economie/article/2020/11/14/urbanisme-la-poussee-des-villes-forets-divise-les-architectes-paysagistes_6059724_3234.html

« Ces projets de végétalisation à tout crin divisent les architectes paysagistes. Partout dans le monde, les grandes métropoles développent des projets de végétalisation, pour rafraîchir les villes et lutter contre le réchauffement climatique. Avec le risque, dénoncé par certains spécialistes, d’agir en dépit du bon sens ». (op.citée) Certains architectes dénoncent une démarche qui pousserait à planter sans penser une « intégration végétale » sur le long temps. Le surpoids des lourdes terrasses en ciment végétalisées, comme en Italie, permet-il un bilan énergétique favorable, la production du ciment étant extrêmement énergivore ?Rien n’est moins sûr !

Pourtant, c’est bien la voie le plus sage, la plus radicale dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour reprendre l’exemple de Montpellier, la mutation des transports est lente. Les pistes cyclables sont en définitive modérément fréquentées et les déplacements urbains en véhicule particulier de plus en plus nombreux et compliqués.

2 réflexions sur “Urbanisme : le retour des villes-forêts ?

Répondre à tiradentesgeographie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s