La vie sauvage impactée par le réchauffement climatique dans les parcs nationaux africains

La croissance démographique en Afrique, avec pour corollaire le développement de l’élevage bovin et le chasse légale ou illégale des espèces sauvages, n’est pas le seul risque impactant l’environnement directement. Le réchauffement climatique, également d’origine anthropique, ravage l’Afrique de l’est, créant des risques de famine pour les hommes et décimant sa faune sauvage, alors que l’Afrique de l’ouest est noyée sous des pluies diluviennes.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2022/12/07/au-kenya-la-secheresse-decime-les-animaux-sauvages-dans-les-parcs-nationaux_6153378_3212.html#xtor=AL-32280270-[default]-[android]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s