Le soja, agriculture sans conscience, n’est que ruine de l’Amazonie et salut de Bolsonaro

Le Mato Grosso, littéralement « grande brousse » en portugais, est partagé en plusieurs écosystèmes dont la richesse en termes de biodiversité est connue et reconnue. Le Pantanal, plaine sédimentaire inondée une partie de l’année, le cerrado, plateau à la végétation éparse et le biome amazonien composent le Mato Grosso (en fait deux États séparés, Mato Grosso et Mato Grosso do Sul, qui n’abrite pas le biome amazonien). Tous ces biomes, uniques et fragiles, sont en danger soit pour des raisons anthropiques évidentes de déforestation et de pollution des sols liées à la culture du soja soit parce qu’ils sont directement impactés par le changement climatique. Les grands propriétaires terriens ont trouvé en ces terres du Mato Grosso des conditions favorables à la culture du soja, aliment servant à la nutrition des bovins, bovins élèves en partie au Brésil.

Au Brésil, Bolsonaro, héros des planteurs de soja
https://www.lemonde.fr/international/article/2022/09/01/au-bresil-bolsonaro-heros-des-planteurs-de-soja_6139736_3210.html
via Le Monde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s